four charbon Cobb voyage cuisine

Dans ce premier article collaboratif, découvrez les solutions adoptées par des voyageuses et voyageurs pour manger chaud sur la route ou en pleine mer. Fours solaire, sur réchaud ou à charbon, réchaud portatif, bouteille de gaz rechargeable et plats lyophilisés : en van ou sur un voilier, on peut se régaler !

L'incontournable réchaud portatif

Réchaud cuisine voyage
Réchaud cuisine voyage

POUR QUELS MODES DE VOYAGE ? – Voyages en van/camping-car, en bateau.

OÙ EN ACHETER ? – Dans les magasins spécialisés dans l’outdoor.

TEXTE & PHOTOS : Florence du blog Voyages infinis. Découvrir son road-trip de 6 mois en Australie.

Lors d’un road-trip en van (ou autre véhicule avec couchage), il est utile de pouvoir cuisiner un minimum. Pendant les six mois que j’ai passé en Australie, je bivouaquais dans des lieux magiques en pleine nature, et il n’était pas question pour moi de chercher un restaurant à chaque fois pour me nourrir. Quant aux repas froids, ça va bien en pique-nique, mais le soir j’apprécie un bon repas bien chaud !

Pour faire cuire ou réchauffer ma nourriture, j’utilisais un petit réchaud portatif, que j’ai trouvé très pratique. Peu encombrant, il se range dans une mallette avec poignée et est donc facilement transportable. On peut le poser sur une petite table pour cuisiner (j’avais une petite table pliante), ou n’importe quel bout de plan de travail.

Il fonctionne au gaz, avec des petites cartouches à baïonnette de la taille d’une gourde moyenne. La bouteille de gaz se clipse et s’enlève aisément. Un mécanisme de déclenchement (allumeur piezo) permet d’allumer la flamme : pas besoin d’allumette !

Comme tout réchaud à gaz, son utilisation peut être rendue difficile par le vent. Parfois on arrive à s’abriter, parfois il faut user d’imagination avec quelques bouts de carton… dans les cas les plus extrêmes, cela m’est arrivé d’utiliser le réchaud à l’intérieur de la voiture. C’est assez cocasse mais ce sont des souvenirs qui restent !

Une bouteille de gaz rechargeable

Cuisiner en voyage

POUR QUELS MODES DE VOYAGE ? – Voyages en van/camping-car.

OÙ EN ACHETER ? – Dans les magasins de bricolage, dans certaines stations essence, dans des enseignes spécialisées comme Rockgas en Nouvelle-Zélande.

TEXTE & PHOTO : Moran du blog Rencontre le monde. Découvrir tous ses articles sur la Nouvelle-Zélande.

Après plus de 7 mois à voyager dans notre van sur les routes de Nouvelle-Zélande, s’il y a un petit investissement que nous ne regrettons pas c’est d’avoir des plaques qui se connectent sur une bouteille de gaz rechargeable.

Car dans notre van il y avait une petit plaque dans laquelle on peut mettre une petite bombe de gaz… jetable. Alors clairement niveau écologie c’est zéro. Et puis, il faut être honnête, avec Lucy, une plaque ne nous suffisait pas. Et puis on ne voulait pas que la cuisson coupe au milieu… On a donc acheté un « camping gaz » avec deux feux et qui se branchent à une vraie bouteille de gaz et revendu l’autre plaque de camping. Bon, on ne voulait pas que ça prenne toute la place dans le van donc on a pris la plus petite : 2 kg (il existe une version en 4kg et la normale en 9kg). Finalement, nos amis qui cuisinent beaucoup, comme nous, utilisent une bombe de gaz tous les jours ou deux, soit environs 1$NZ par jour ! Avec Lucy notre recharge qui coûte entre 5 et 10$NZ nous dure une vingtaine de jours soit entre 25 et 50 centimes par jours.

Du coup triple avantage : c’est bon pour l’environnement, c’est bon pour votre palais et c’est bon pour votre porte-monnaie !

Omnia : un four sur votre réchaud

four omnia cuisiner en voyage

POUR QUELS MODES DE VOYAGE ? – Voyages en van/camping-car, en bateau.

OÙ L’ACHETER ? – Sur le site camping-car-plus.com.

TEXTE & PHOTO : Jérémy, Gaëlle & Monsieur Chat du blog Sailing Kerguelen. Jeter un œil sur leurs recettes de cuisine à bord du voilier.

Depuis quelques mois, nous avons révolutionné les plats cuisinés à bord de notre voilier grâce au four Omnia. Il faut dire que nous n’avons ni four classique, ni micro-onde, ni congélateur, ni ustensiles de cuisine élaborés, … Autant vous dire qu’il n’est pas simple de varier les plaisirs. C’est là que le four Omnia entre en jeu. Pas plus grand qu’une cocotte, très léger et facile à ranger, ce four nous permet de réaliser des quiches, du pain, des gâteaux en tout genre, des plats mijotés, et bien d’autres menus qui raviront nos papilles.
 
Mais ce qui nous a particulièrement séduits dans le four Omnia, c’est la possibilité de l’adapter à différentes sources de chaleur, et donc de pouvoir l’utiliser sur notre voilier, mais également dans un van, sur un réchaud de camping, ou même à la maison (sauf si vous avez des plaques à induction). Alors oui, il n’est pas toujours simple de maîtriser la température de cuisson dans le four d’une source de chaleur à l’autre. Et la forme de « donut » peut être contraignante pour certains plats. Mais, comme pour tout, c’est une question d’habitude.
 
Aujourd’hui, nous ne pourrions plus nous en passer ! Et si comme nous, vous êtes très attentifs à votre consommation d’eau, nous vous recommandons de vous munir d’au moins un moule en silicone afin de faciliter grandement le nettoyage et l’entretien de votre four Omnia. 

Le Cobb : le barbecue qui se transforme en four

four charbon Cobb voyage cuisine
four charbon Cobb voyage cuisine

POUR QUELS MODES DE VOYAGE ? – Voyages en van/camping-car, en bateau.

OÙ L’ACHETER ? – Sur le site officiel le cobb.fr.

TEXTE & PHOTOS : Chrys & Alex du blog Wait & Sea. Lire leur article (ultra détaillé) sur l’aménagement de leur van.

On a découvert le Cobb un peu par hasard. C’est un système de four pas très connu, qui fonctionne au charbon ! Il est plutôt utilisé dans sur les bateaux, mais il se marie très bien avec la vie en van. Nous avons également un four Omnia, mais on aime beaucoup alterner avec le Cobb : il nous permet de varier les sources d’énergie et de laisser ce petit goût de fumé sur tous nos aliments.

On peut l’utiliser avec les galettes de la marque (hors de prix), mais nous on utilise le charbon aggloméré, c’est parfait et économique. Pour le coup, on adore cuisiner avec dehors, faire griller des légumes, avoir de belles pizzas ou des pains ou des tartes. On utilise 3 accessoires : la plaque de grillade, la plaque à pizza et le moule (on peut adapter un moule et une plaque à pizza trouvés dans le commerce si les dimensions correspondent, c’est moins cher !).

Un peu de charbon, on laisse la fumée s’évacuer 10 min, on pose les aliments/préparations et la grosse cloche par-dessus, et plus aucune fumée durant la cuisson, c’est magique. Donc révélation : on peut aussi cuisiner dedans avec lui ! Le temps de cuisson est plutôt semblable à un four classique ou un Omnia.

Nous on le trouve parfait, il a cependant 2 inconvénients : il est un peu imposant et il cuit mal s’il est placé dans le vent (normal, mais mieux vaut le savoir). Dans tous les cas, on adore et on a hâte de pouvoir le ressortir !

GoSun : un four solaire nomade

four solaire voyage

POUR QUELS MODES DE VOYAGE ? – Voyages en van/camping-car, en bateau.

OÙ L’ACHETER ? – Sur le site shopsunology.com.

TEXTE & PHOTO : Dajana du blog Silkap, tour du monde en voilier. Lire son article détaillé sur le four GoSun.

Pour notre tour du monde en voilier, nous avons cherché une solution pour diminuer l’utilisation du gaz à bord. Une cocotte-minute aurait été un bon choix pour les aliments à cuisson longue. Mais nous avons plutôt opté pour le four solaire GoSun. Le soleil est une énergie inépuisable et écologique.

Vous serez surpris à quel point le four solaire GoSun est efficace. Il fonctionne même quand le soleil est légèrement couvert. Un verre sous-vide permet de monter la température intérieure du four jusqu’à 300°C. Et tout ce qui est à l’extérieure, le verre et les réflecteurs restent froids, aucun risque de se brûler.

Nous l’utilisons pour cuire toute sorte d’aliments : pain, pommes de terre, patates douces, légumes, banane plantain, riz, quinoa, polenta ou de cakes. A notre grande surprise, ça fonctionne même avec les légumineuses (lentilles, pois-chiches etc.). Dans ce cas, il suffit de mettre la même quantité d’eau que de riz ou de lentilles.

Certes, la cuisine au four solaire demande un peu d’organisation. Tout d’abord, il faut consulter la prévision météo. Ensuite, il ne faut pas être trop pressé. La cuisson peut prendre selon les aliments et le taux d’ensoleillement jusqu’à une heure voire plus.

Le four solaire GoSun est idéal pour le voyage soit en van soit en bateau. Nous l’utilisons même en pleine navigation quand il y a des vagues.

Les plats déshydratés : un repas chaud en quelques secondes

POUR QUELS MODES DE VOYAGE ? – Voyages en van/camping-car, en bateau, en sac-à-dos.

OÙ EN ACHETER ? – Plats déshydratés végétaliens sur les sites lyophilise.fr ou ravitail.com.

TEXTE & PHOTO : Marie du blog Perspectives de voyage. Découvrir son road-trip en Islande.

Les plats déshydratés, ou lyophilisés, sont certainement l’une des manières les plus simples de cuisiner en voyageant. Il s’agit de plats préalablement cuisinés desquels l’eau a été retirée de sorte qu’ils se conservent extrêmement longtemps et ne prennent que très peu de place. Pratique lorsque l’on part en voyage et que l’espace dans les bagages est compté. 
 
Cuisiner des plats déshydratés en voyage n’a que des avantages. D’abord, il s’agit d’une cuisine très peu coûteuse. On trouve des produits de très bonne qualité pour moins de 5 € et même pour beaucoup moins cher si vous décidez de jeter votre dévolu sur les plats les plus basiques comme les nouilles déshydratées. 
 
C’est également une astuce qui demande très peu de matériel. De l’eau très chaude suffit. Pour cela, une bouteille thermos remplie au préalable d’eau portée à ébullition fait amplement l’affaire tout au long de la journée. Au moment de manger, il n’y a qu’à verser l’eau sur le plat et votre repas chaud est prêt en quelques minutes. 
 
Autre point fort des plats déshydratés : la diversité. Vous en trouverez pour tous les goûts et pourrez ainsi varier les plaisirs durant votre séjour. Une très large gamme de produits est disponible avec notamment de nombreuses recettes végétariennes et vegans.
 
Ce type de cuisine se prête tout particulièrement aux voyages de type road-trip ou trek, notamment dans les pays froids. Rien de plus agréable que de profiter d’un bon repas chaud, prêt en quelques secondes, quand le thermomètre dépasse à peine les zéro degré. Sans cette astuce, il est certain que notre road-trip en Islande aurait eu une toute autre saveur ! 
astuces pour manger chaud en voyage

Un coup d'œil sur les recettes ?

Laisser un commentaire